Charte Éthique

ethique

En tant que membre de l’ICF (International Coach Federation), j’adhère pleinement au code de déontologie qu’elle défend (extrait de son site) :

La Philosophie du Coaching à l’ICF

L’International Coach Federation (ICF) adhère à une forme de coaching qui respecte le client comme expert dans sa vie et dans sa profession, et croit en chaque client, sa créativité, ses ressources, son intégrité.

Sur ces bases, la responsabilité du coach est de :

• Découvrir, clarifier et s’aligner sur ce que le client veut accomplir
• Encourager le client à explorer ses propres potentialités
• Eclairer les solutions et stratégies que formule le client
• Centrer le client sur ses enjeux et responsabilités.

 Seconde Partie : la Définition du Coaching pour l’ICF

Le coaching est un accompagnement professionnalisé dont les bénéficiaires produisent des résultats significatifs dans leurs vies, leurs carrières, leurs projets ou leurs organisations. Par le processus de coaching, les clients approfondissent leurs apprentissages, accroissent leur niveau de performance et génèrent plus de satisfaction dans leur vie.

Le client choisit le sujet de chaque séance auquel le coach contribue par son écoute active, ses observations et son questionnement. Cette interaction crée de la clarté et met le client en action. Le coaching accélère la progression du client en lui fournissant un éclairage pointu et une prise de conscience de ses choix.

Coacher, c’est se concentrer sur là où en sont les clients et sur ce qu’ils sont prêts à faire pour arriver où ils veulent être dans l’avenir.
Les coachs membres de l’ICF et les coachs certifiés par l’ICF reconnaissent que les résultats proviennent des intentions du client, de ses choix et de ses actions, avec le soutien du coach dans le déroulement du processus de coaching.

Conduite professionnelle à l’égard des clients

  1. Le coach se tiendra responsable de déterminer les limites claires, pertinentes et culturellement adaptées qui gouvernent quelque contact physique qu’il puisse avoir avec ses clients.
  2. Le coach n’engagera de relation intime ou personnelle avec aucun de ses clients.
  3. Le coach construira des accords clairs avec ses clients et honorera tous les accords pris dans le contexte de relations professionnelles de coaching.
  4. Le coach s’assurera que, au cours de la première séance, ou préalablement, son client comprend la nature du coaching, le cadre de la confidentialité, les accords financiers et les autres termes du contrat de coaching.
  5. Le coach identifiera avec précision ses qualifications, son savoir-faire et son expérience de coach.
  6. Le coach n’orientera pas intentionnellement son client ni ne formulera de fausses promesses sur ce que son client pourrait obtenir d’un processus de coaching ou de lui en tant que coach.
  7. Le coach ne donnera à ses clients ou prospects quelque information ou avis qu’il sait ou croit trompeur.
  8. Le coach n’exploitera pas en connaissance de cause quelque aspect de la relation coach-client à son profit ou à son avantage personnel, professionnel ou financier.
  9. Le coach respectera le droit du client de terminer le coaching en quelque point du processus. Il sera attentif aux signes que le client ne tire plus parti de leur relation de coaching.
  10. S’il croit que le client serait mieux accompagné par un autre coach, ou par une autre ressource, le coach encouragera le client à entreprendre ce changement.
  11. Le coach suggèrera que ses clients recherchent les services d’autres professionnels lorsque cela apparaît pertinent ou nécessaire.
  12. Le coach prendra toutes les mesures utiles pour informer les autorités compétentes dans le cas où son client déclarerait une intention de mettre en danger lui-même ou des tiers.

Confidentialité

Le coach respectera la confidentialité des propos de son client, sauf autorisation express de sa part ou exigence contraire de la loi.